vendredi 6 février 2015

Rebouteux : Première épreuve... Du feu!!!

C'était un matin quelques jours après notre visite de la librairie et le choix du statut de "rebouteux"...
Un matin ordinaire où il faisait peut-être un petit plus froid que les autres puisque j'ai allumé le feu dès le matin alors que d'habitude nous attendions la fin de matinée, voire carrément la fin de journée si la température ne descend pas en dessous de 15 degrés...
Une fois la flambée bien lancée avec le petit bois réduit à l'état de braise, j'étais sur le point d'enfourner une énorme bûche lorsqu'elle m'a échappée des mains et que ma main est venue se cogner contre la fonte du poêle occasionnant une jolie brûlure aussi immédiate que douloureuse !!! 
A peine une fraction de seconde contre le métal brulant suffit à me laisser une sacré empreinte rouge sur la main!

L'espace d'une minute tout mon répertoire de noms d'oiseaux y est passé entre cris et plaintes...
Me suis alors jetée sur mon Chaman en lui tendant la main :

- TIENS! Tous les rebouteux savent couper le feu il paraît ! Donc comme tu es rebouteux, tu dois savoir le faire aussi !!!
- Mais puisque je te dis que je ne suis pas Re---
- Je me fiche de comment tu appelles ce que tu es et ce que tu fais!!! Je viens de me brûler et j'ai super mal... Si t'es capable de voir mes P***** de points lumineux tu dois être capable de couper le feu !!!
- Mais euh... Je n'ai jamais essayé---
- Et ben c'est le moment d'essayer et de réussir même!!!  (lui hurlais-je en agitant ma main sous son nez!)
- Mais euh---
- VI-TEuh !!!!! J'AI MAL PUTAIN !!!


Il saisit ma main entre les siennes tandis que la brûlure continuait de mordre ma chair, se concentra quelques secondes et soudain la douleur disparut quasi instantanément !!!
A m'en demander si ce qui venait de se passer était bien réel...

Incroyable! C'était juste incroyable ! Ma chair était rougie mais je ressentais à peine un coup de chaud... Exit l'horrible douleur des 30 secondes précédentes !

Waouh!!! J'avais déjà entendu parler des coupeurs de feu mais n'en avais jamais fait l'expérience !!!
Et quelle expérience !
(La brûlure soignée de la sorte guérit en quelques heures sans même la formation de la moindre cloque ou lésion ! Le sur lendemain, je me demandais vraiment si je n'avais pas rêvé cet épisode !)

Mon Chaman tout surprit d'un tel résultat conclut que finalement ce n'était pas très compliqué et que effectivement il savait couper le feu alors que somme toute, il était peut-être "un peu rebouteux, mais pas trop "... Et il ne put s'empêcher de me dire que moi aussi j'aurais pu le faire... que bon il s'en est chargé mais fallait pas s'emballer pour autant hein !!! 

2 commentaires:

  1. Bjr Fofie, je sais que ça existe les "coupeurs de feu" même que certains hôpitaux font appel à eux, discrètement bien sûr.Vous avez bien de la chance de vivre avec un chaman, j'ai lu Castaneda il fût un temps, et c'est passionnant, tout comme vos écrits :o)
    Marie de RP

    RépondreSupprimer
  2. Et quelle chance il a d'avoir une femme comme toi à ses côtés!
    merci pour les partages passionnants! ;-)

    RépondreSupprimer

Laissez-moi un commentaire... Après lecture il sera publié.
Pas de censure, juste de la lecture...
Pas d'autre moyen d'être informé de vos écrits si ce n'est pas sur le dernier article...
Au plaisir de vous lire...